Services écosystémiques

© Marc Sardi

« Les écosystèmes et plus généralement la biodiversité soutiennent et procurent de nombreux services dits services écologiques ou services écosystémiques, généralement classés comme bien commun et/ou bien public, car vitaux ou utiles pour l’humanité, les autres espèces et les activités économiques. Ces services sont par exemple la production de l’oxygène de l’air, l’épuration naturelle des eaux, la biomasse qui nourrit les animaux domestiqués, pêchés ou chassés, l’activité des pollinisateurs dans les cultures et celle des organismes qui produisent et entretiennent l’humus, la séquestration naturelle de carbone dans le bois, les sols, les mers et le sous-sol, ou encore le recyclage permanent des nutriments et de la nécromasse par les animaux, champignons, bactéries. » (Source : Union internationale de la conservation de la nature).

À Montréal, la nature travaille au profit de notre société. En effet, la contribution des services écosystémiques à la qualité de vie des résidents de la Communauté métropolitaine de Montréal est estimée à 2,2 milliards de dollars par année (Fondation David Suzuki, via Dupras et col., 2015). C’est pourquoi Biopolis applaudit les initiatives qui mettent de l’avant les services précieux qui nous sont offerts, gracieuseté de notre biodiversité urbaine.